Apprenez-en un peu plus sur Caro; Collaboratrice Chicks And Machines

Une passionnée pure et dure

Je m’appelle Caroline, j’ai 35 ans et toutes mes dent.  Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours baigné dans l’huile à moteur.

Je suis originaire de St-Charles-de-Bourget au Saguenay Lac-St-Jean. À l’époque, c’était un village de plus ou moins mille habitants. J’ai donc grandit à la campagne. Je remercie mes parents de m’avoir élevée dans ce coin de pays que très peu de gens connaissent.

Mon enfance

Étant l’aînée de deux filles, je me perçois comme le garçon manqué de la famille. N’ayant pratiquement que des garçons comme voisins et amis, je me suis vite adaptée  et je suis devenue un peu tomboy à mes heures. J’ai toujours été sportive et j’ai toujours préféré aller jouer dehors plutôt que de jouer aux poupées.  Enfourcher mon BMX, jouer dans la boue, faire sauter des pétards, jouer dans le bois en face de la maison étaient mes activités favorites.

Mon père, mon inspiration

Dans mes souvenirs, mon père fut le réel élément déclencheur de mon intérêt pour les sports motorisés et cet intérêt se transforma rapidement en passion dès mon plus jeune âge. Mon père me trimbalait toujours avec lui donc j’ai passé beaucoup de temps dans son garage à le regarder faire de la mécanique. J’étais son assistante et je lui donnais les outils dont il avait besoin. Je le regardais avec tant d’admiration!

Je devais avoir 4 ou 5 ans lorsque j’ai embarqué sur la motoneige de mon père pour la première fois, un Polaris XLT noir et rouge 1990.

Quelques années plus tard, mon père changea son Polaris pour un XCR 600 1997 blanc sur lequel  il avait peint les grilles de différentes couleurs. Oh la la! Cette machine-là m’a fait rêver pendant longtemps, jusqu’au jour où il me laissa enfin la conduire. C’est à cet instant précis que j’ai ressenti ma première poussée d’adrénaline, un  feeling que j’ai recherché dans tous les sports motorisés que j’ai pratiqué par la suite.

Mes débuts au volant

Par la suite, ayant grandi un peu, mon père joignit l’utile à l’agréable et il m’enseigna à tondre le gazon avec le tracteur à gazon. Ayant un immense terrain, cela me prenait 4 heures et demi pour faire le terrain au complet.

Au volant de notre Honda, je devais tondre à la 3e vitesse en mode tortue. « Oui oui, cher papa » Aussitôt le dos tourné, je passais de la 3e vitesse à la 5e et du mode tortue à celui de  lièvre! J’avais tant de plaisir à tondre le gazon. Et lorsque j’avais terminé, j’utilisais la tondeuse comme véhicule de promenade dans notre cours. Je pouvais brûler quelques 5 gallons de gaz par semaine! La cours était remplie de donuts! Maudit que j’en avais du fun!

Vers l’âge de 12-13 ans, mon père me donna son vieux quatre-roues, un Suzuki 230 cc. Oh que j’ai eu du plaisir avec cette bébelle-là! Ce cadeau signifiait la liberté pour moi.

Je partais donc avec mon voisin à la conquête des sentiers près de la maison. Chemins de « garnotes », terre, jump, pit de sable… Nommez-les, on les a tous faits! Lui au volant de son 3 roues Honda et moi avec mon Suzuki!

Le temps passe

Les années passèrent et je déménageai à Montréal pour les études. Après ma graduation, j’ai occupé plusieurs postes dans le domaine des achats. C’est finalement en 2015 que j’accepte un poste d’acheteuse pour un des plus importants distributeur de pièces, accessoires et vêtements de moto, motoneige, VTT,  et côte-à-côte.

Non seulement j’avais toujours cette passion pour les sports motorisés mais je pouvais maintenant travailler dans un domaine qui me passionnait vraiment! Un domaine principalement masculin mais où j’ai évolué et j’ai fait ma place en tant que femme! Un métier des plus enrichissant ou j’ai appris énormément. Être une femme dans ce domaine nécessite beaucoup de caractère et d’assurance, tout comme le monde de la moto!

Mes passe-temps

Étant une jeune femme au grand cœur, j’adore m’impliquer socialement. Depuis quelques années, je m’implique à amasser des dons pour la fondation canadienne contre le cancer, le Club des petits déjeuners et la Guignolée! Je peux vous dire que je n’ai pas fini de donner au suivant!

J’adore également jouer au baseball depuis que j’ai 15 ans! Et finalement, aller à la chasse avec mon père depuis maintenant 3 ans!

Ma passion : la vraie

Je fis donc plusieurs kilomètres de route  et quelques petits voyages en tant que  backseat. J’admirais le paysage et j’appréciais les rides. Mais ayant toujours été autonome et indépendante, je me suis lassé assez rapidement d’être passagère. Dans la vie, je ne suis pas spectatrice mais un leader!

C’est donc  à l’automne 2017 que j’ai commencé mon cours de moto. Juin 2018 arrive et BOOM! J’ai mon permis de moto apprenti! Deux semaines plus tard, je faisais l’achat de ma première Harley Davidson, un Sportster 1200 XL Custom tout chrome et peinture custom au air brush. Un bijou, mon bijou!

Fan de balade tranquille, je préfère rider seule ou en petit groupe. J’adore contempler les paysages qui s’offrent à moi… Au guidon de ma moto, rien ne peut m’arriver. Le feeling de liberté est impalpable et il est devenu assez rapidement indispensable dans ma vie. Faire de la moto est la seule chose qui me permet de relaxer, de faire le vide. Le vent dans le visage par une belle journée chaude d’été… Il n’y a rien de mieux à mon avis.

Je déteste la conformité, l’effet de groupe et de « fitter dans un moule ». Je prône l’égalité et le respect de la femme ainsi que ses capacités égales à rider et de posséder la route.  Faire de la moto n’est pas seulement un sport mais un style de vie.

L’aventure Chicks And Machines

Mon entrée dans le projet de C&M se fait à l’automne 2017 lorsque mon  ami du secondaire me contacte pour me parler de son projet. Son but de donner la voix aux femmes dans les sports motorisés, prôner le respect de la femme et partager une mission et une passion m’a totalement conquise! Des valeurs que je partage et qui sont importantes pour moi.

Je commence donc par être modèle pour le tout premier shooting  photo de la collection de vêtements de l’entreprise. Je deviens par la suite collaboratrice, éditrice en chef et maintenant copropriétaire de cette belle organisation. Que demander de mieux!

Inspirer les femmes à poursuivre leur rêve, inciter les femmes à foncer et partager ma passion pour la moto, je n’aurais jamais pu être plus fière de faire partie de cette aventure!

Le mot de la fin

J’espère vous avoir aidé à me connaître un peu mieux sans vous avoir trop ennuyé. Si vous me cherchez, je serai soit sur la route ou à des évènements motos!

En terminant, merci à l’équipe de Chicks And Machines pour leur confiance et de me permettre d’être moi-même : une passionnée pure et dure!

Ride safe!

Caro G. xoxo

 

X