Oh minute là…Chicks And Machines ça appartient à un homme?

Oui, oui, tu as bien compris. Il faut quand même te mettre en contexte, car oui toute l’idée de ce concept vient d’un gars, mais lis ce qui suit pour le comprendre!

Maxime Sheehy, on ne le prononce pas «Che-hiiii», non du tout. On le prononce ‘’chez’’ comme «je m’en vais chez vous ou chez nous » voilà, une chose de réglée. Maintenant, quand tu reliras son nom de famille, tu sauras comment le prononcer… de rien Max!

Naissance de Chicks And Machines

Maxime est l’homme derrière les Chicks And Machines. D’abord, les gens doivent savoir qu’il est un homme d’affaires depuis qu’il a 20 ans. Il a démarré et possédé plusieurs entreprises. «Trippeux» de motos et de vidéos, il avait l’objectif de les jumeler ensemble. Max est un homme charismatique et une boule d’énergie contagieuse. Son désir de partager sa passion et sa générosité de vouloir faire briller les autres a fait naître en lui une idée complètement originale.

Cette idée avait un but très précis : il voulait donner la parole et le moment de gloire aux femmes issues du milieu des moteurs. Il a travaillé quelques années en marketing et en vidéo dans l’industrie du «powersport» chez un distributeur de pièces de sport. Il a beaucoup appris durant ces 4 années de service. Max a surtout constaté que dans le monde du sport motorisé, les femmes étaient peu ou pas représentées. Selon l’industrie, les femmes étaient un marché si petit que cela ne valait pas la peine d’y consacrer des efforts au niveau du marketing.

De plus, pour son plus grand malheur, l’industrie des sports motorisés est encore remplie de machos. La femme n’avait pas ou très peu d’endroits où elle pouvait donner son opinion. La plupart du temps, une fille de «gaz» était vue comme un garçon manqué plutôt que d’être tout simplement considérée comme une femme ayant une passion pour le «powersport».

Bref, à la suite de ces constatations, il a eu l’idée de créer une plateforme conçue pour les femmes et par des femmes. Chicks And Machines changerait les choses. C’est en août 2016, en revenant du travail avec un ami, qu’il a décidé d’acheter le nom de domaine et de lancer le projet. Au départ, il voulait appeler cela «Chicks And Bikes» pour se concentrer sur les femmes qui font de la moto. Cependant, pourquoi uniquement donner une voix aux partisannes de motos? L’idée d’avoir une voix pour les femmes pouvait aller beaucoup plus loin que juste un sport motorisé. De ce fait, Chicks And Machines naîtra pour donner la parole à toutes les femmes de tous les «powersport» de ce monde.

 

L’objectif de Chicks And Machines

Le but de Chicks And Machines est de devenir un média à part entière. Le RDS des femmes qui aiment les moteurs, rien de moins. C’est pourquoi nous poussons autant pour faire des vidéos et pour populariser notre chaîne YouTube! Le rêve de Maxime est que nous ayons des collaboratrices de partout autour du monde, de pouvoir offrir aux femmes adeptes de sports motorisés des vêtements appropriés, d’avoir des évènements et de pouvoir faire une différence pour les prochaines générations de filles à moteurs.

Il me semble que je le connais lui!

Pour ceux et celles qui croient l’avoir déjà vu, oui c’est bien lui. Le chroniqueur pour l’émission de Martin Horik. Il est l’animateur télé pour  Motoneiges.tv sur les ondes de TVA Sport. Il est certainement l’homme le plus occupé dans sa propre tête pour pouvoir gérer tous ses rôles! Malgré tout, il arrive à transformer tout ce qu’il touche en un succès. Câline, Max, tu es un vrai «Redbull» sur deux pattes!

Photo de Max Sheehy.

Un peu plus sur Maxime Sheehy (Chez)

Photo de Max Sheehy.

Il est né au Saguenay et il a grandi là-bas : la terre des sports d’hiver. Il a toujours aimé les «bébelles» à moteur, mais il a toujours détesté la mécanique. Il préfère rencontrer les gens qui utilisent ces machines plutôt que le moteur en tant que tel. Il a commencé à faire de la moto à la suite de sa rencontre avec son ami Steve Lapointe. Un génie de l’informatique qui lui a transmis la piqûre de la moto. Je le comprends tellement là! Côté motoneiges, c’est ses fibres saguenéennes qui ont fait le travail. Tout le monde ou presque a une motoneige au Saguenay, c’est la norme.

Sa première moto était une Honda CB450 1983, même année que celle de sa naissance! Une belle petite machine bien entretenue. Un bon matin, sa moto a décidé de rendre l’âme… il a donc décidé de se payer une Yamaha Bolt C-Spec 2015 flambant neuve et c’est SA machine. D’ailleurs, c’est ce qu’il chevauche encore à ce jour et je crois que cet amour-là va durer longtemps!

Côté vidéo, il est un cinéphile endurci. Il a toujours aimé les films. Ce qui lui a valu des études en cinéma et télévision à Québec. Attention les enfants des années 80… il a même joué dans Watatatow ! Il a vraiment aimé tenir un rôle dans cette série culte de notre jeunesse. Selon lui, c’est un art qui n’a pas de limites! Il fait des vidéos de tout et de rien. Tout pour lui est une raison d’en faire un vidéo, croyez-moi!

D’ailleurs, l’autre jour il m’a dit «Je m’en vais me faire couper les cheveux!» J’étais contente pour lui… lui et sa chevelure de feu! Plus tard dans la journée, sur son Facebook, je vois qu’il a partagé un vidéo. Un vidéo fait par lui-même afin de montrer sa péripétie de «coupage de cheveux»! Aaah Max, reste comme cela! C’est hilarant. C’est un méchant beau talent que tu as là.

Bref, dès qu’il a une pulsion, rien ne l’arrête. Il adore ça et il s’est dit que ce serait intéressant de faire le tour du Québec et de filmer des femmes passionnées par leurs bolides. Alors, depuis quelques années, il s’équipe et apprend pour améliorer les vidéos qu’il produit. Maintenant, Max fait de la production vidéo à son compte en plus de faire celles de Chicks And Machines.

Un vrai homme d’affaires

À l’âge de 20 ans, il avait déjà sa première entreprise de réparation d’ordinateurs. Il a toujours été doué en informatique. D’ailleurs, il a même une médaille du Gouverneur général en informatique pour ses compétences et pour ses nombreuses années d’implication auprès du club des petits déjeuners du Québec.

Il a possédé 7 compagnies dans sa vie, incluant Chicks And Machines. Informatique, page web, programmation, photos, vidéos, 3D, comme tu peux le voir, il a un bagage d’expériences assez impressionnant et varié. Il a toujours été un leader et un entrepreneur qui n’a pas froid aux yeux.

Cet homme généreux de son temps et de sa personne crée pour redonner aux gens. C’est exactement ce qu’il prévoit avec Chicks And Machines. Il a créé ce concept pour donner aux femmes de ce monde une voix qui serait entendue par tout le monde.

Si je peux me permettre, Chicks And Machines est ce que nous, les femmes, rêvons d’avoir. Une place où il n’y a pas de crainte d’être jugée ou d’être ignorée. On ne se sent pas à part du monde motorisé avec ce concept. On se sent unies, à notre place et on ressent une appartenance à la passion qui nous habite. Je dois beaucoup à Max pour tout ça.

Je me suis vue apprendre et aimer encore plus ma passion pour la moto. J’ai découvert d’autres avenues que je n’aurais jamais pensé toucher un jour. Ça m’a permis de prendre ma place en tant que personne et en tant que femme. De ne pas avoir peur de dire haut et fort que pour moi c’est l’odeur du gaz que je préfère et le sentiment de liberté que j’ai lorsque je suis à moto. Tu nous a donné un élan de fierté et de confiance.

Avec Chicks And Machines, j’ai la possibilité de pouvoir vous le partager. Tout ça grâce à Max et ses 15 mille idées. Je ne te remercierai jamais assez pour avoir cru en ton rêve et d’avoir cru en nous, les femmes passionnées de moteur. Bref, c’est un honneur de vous présenter le Fondateur de Chicks And Machines, Maxime Sheehy!

Merci Maxime

On se fait une «ride» bientôt la la! 😉

DJess

3 Réponses

  1. Louis

    Maxime l’homme d’affaire, le maitre du slow mo, la bete derriere chicks and machines! Tout un article qui en dis long et qui dis vrai. Felicotations a toi et tout l’équipe

    Répondre
  2. Rachel Gregoire

    WTF Maxime Chez-hy !!!!!
    J’ai tombée sur ton site grâce à un lien sur Marianne Beaulieu sur Moto Sport Touring Québec Femmes.

    Je me rappelle chez Kimpex tu était mind blowing!!!!
    Félicitation et continue.
    Simplement wow

    Répondre
    • Chicks And Machines

      Hey!!! Merci Rachel!

      Content de voir que tu te souviens de moi haha!

      J’ai quitté Kimpex mais pour pouvoir débuter mes projets à moi. Jusqu’ici le vent semble souffler du bon coté pour moi.
      Prend soins de toi Rachel!

      On vas peut-être se croiser sur la route à moto un de c’est quatre!
      A+
      Max

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X