Quand les femmes roulent à moto pour la cause.

C’est samedi 13 juillet qu’avait lieu la 11e édition de La ride de filles pour amasser des dons pour la fondation du cancer du sein du Québec.

Ce n’est pas sans émotion que j’ai pu participer à cet événement mémorable. Du rose, des motos, du soleil, des filles souriantes et beaucoup plaisir, que demander de mieux ?

Cet événement, qui depuis le début de son existence en 2009 a amassé près d’un demi-million de dollars, a battu des records en don et en participation cette année. C’est près de 265 participantes et 111 500 $ en don, et ce n’est pas terminé puisque vous pouvez donner jusqu’au mois d’octobre au https://www.ridedefilles.org/.

Une organisation impressionnante

Le départ a eu lieu à la station de ski Saint-Bruno, pour ensuite se diriger vers Saint-Damase, Granby, Saint-Hyacinthe et pour se terminer à Sorel. Après cette journée inoubliable s’est tenu un souper pour faire le dévoilement des dons et aussi pour rendre hommage aux guerrières qui se sont battues ou se battent encore contre cette terrible maladie. Encore une fois, l’émotion était au rendez-vous. Pour conclure en beauté, un spectacle attendait les participantes, avec Lulu Hughes et ses invités, Dan Bigras, Élizabeth Blouin-Brathwaite, France D’amour, Rick Hughes, Gilles Valiquette et Nanette Workman.

Je tiens à remercier du fond du cœur Sylvie, Michel, Lulu et toute l’organisation de cette journée extraordinaire. C’est un rendez-vous à ne pas manquer l’année prochaine, car nous souhaitons longue vie à la ride de filles et surtout encore des centaines de milliers de dollars en don pour cette importante cause.

Je vous laisse sur ces photos que j’ai prises…

Cyndi Martin

xx

X