Retour sur le Grand Prix de Formule 1 Montréal 2019

Une première et la non la dernière!

Grâce à « Chicks And Machines », j’ai pu assister à mon premier événement de Formule 1 cette année. Mais laissez-moi vous dire que ce ne sera certainement pas le dernier! Comme la plupart des gens qui ne sont jamais allé voir la F1 au circuit directement, je ne comprenais pas nécessairement le but de faire des dizaines de tours de piste pour arriver à se classer sur le podium.

En tant que spectatrice dans les gradins pour la première fois, j’ai enfin compris! Laissez-moi vous faire revivre ce weekend en un article et n’oubliez pas de laisser vos commentaires car après cette fin de course inoubliable, il y a certainement place a discussion!

Premièrement, la raison pourquoi tout cela se passe sur 3 jours qu’il y à énormément de choses au programme. Nous avons les essais libres, les séances de qualifications et pour finir, la course elle-même. Par ailleurs, il n’y a pas que les F1 qui se battent pour la première place sur le podium. Il y a aussi le Formula Tour 1600, le Challenge Coupe Porsche GT3 et le Challenge Ferrari.

Formula Tour 1600

Avant cette expérience, je ne savais même pas qu’il y avait trois autres types de courses associés à la Formule 1. Les premières, les formules 1600, sont semblables à des formule 1 mais en format plus petit. Moi qui les avait sous-estimées, je me suis vite rendu compte que ces petites machines en avaient bien plus dans le ventre que ce qu’il n’y paraissait.

Cette année, le circuit Gilles-Villeneuve comptait trente-neuf voitures du genre, un nouveau record pour la série. Malheureusement, trois pilotes n’ont pas pu prendre part à l’épreuve de dimanche suite à l’accident survenue lors des essais de vendredi, causé par Tom Linton et impliquant Jean-François Lussier ainsi que Jean-Christophe Trahan. Linton a été immédiatement conduit à l’hôpital samedi pour traiter une commotion cérébrale mais a reçu son congé le soir même.

C’est finalement Olivier Bédard qui a remporté la première place, suivi de son coéquipier Zachary Vanier en deuxième place puis de notre très apprécié Bernard Godin en troisième place.

Le Challenge Porsche GT3

La course a été marquée par un violent accident impliquant Tom Kerr qui s’en est sorti de justesse. L’accident a été causé par un accrochage avec Maxwell Root au freinage, tout juste après l’épingle. Kerr a fait un dérapage à 180 degrés et a terminé sa course violemment dans le mur. Il se serait fracturé le poignet et souffrirait de grosses douleurs aux côtes. Étienne Borgeat, un autre pilote, a également subi une blessure importante, soit une fracture de la clavicule, à la course de samedi. La dernière course s’est cependant bien finie pour Roman DeAngelis qui a terminé en première place, suivi de Maxwell Roots en deuxième place et de Parker Thompson en troisième place.

Le Challenge Ferrari

Un arrêt anticipé pour la première course de samedi par Lisa Clark qui, suite à un dérapage, a laissé beaucoup d’huile sur la surface de course. Plusieurs voitures fortes en ont aussi subi les conséquences et se sont vues mettre hors de prétentions.

Il faut par ailleurs savoir que cette course est divisée en 4 catégories incluant 4 podiums.

La première, la Trofeo Pirelli, a été remportée par Cooper Macneil suivi de Benjamin Hites, avec  4 secondes et demie de différence, puis de Marc Muzo en troisième place. Trofeo Pireilli AM est la seconde course où Brent Holden a terminé en première place, Dave Musial en deuxième  place et Neil Gehani en troisième place.

Nous avons ensuite assisté à la Coppa Shell, remportée par Claude Senhoreti ainsi que Dale Katehis en deuxième place et Oscar Paredes Arroyo en troisième place. La dernière catégorie et non la moindre, la Coppa Shell AM, a été remportée par Jay Schreibman devançant Brad Horstmann en deuxième place et Gianni Grilli en troisième place.

Formule 1

Finalement la course la plus attendue chaque année et qui restera longtemps dans les archives grâce à sa fin captivante: la F1. Il faut dire que les essais de samedi on mal commencé pour notre pilote Canadien Lance Strole. Après seulement un tour, une fuite hydraulique en contact avec le système d’échappement a mis feu au derrière du monocoque et a paralysé Strole pour le reste des essais. Il est cependant revenu pour les qualifications et la course, et a réussi à se classer en neuvième position.

Ensuite, il y a aussi eu l’accident de Magnussen survenu à la fin des qualifications du Q2. Par contre, il s’est cependant classé en dixième position pour le départ de la course de dimanche pour finalement terminer dix-septième à la course.

Rivalité Ferrari et Mercedes

Comme depuis le début de l’année le podium a été disputé entre l’écurie de Ferrari et celle de Mercedes, la fin de la course fût des plus excitantes! Avec seulement dix tours à compléter, Vettel a dépassé Hamilton dans un tournant pour lui voler la première place.

Cependant une pénalité de cinq secondes a été très vite donnée à Vettel puisqu’il a passé sur le gazon avant de prendre les devants. Notons que le dirigeant de l’écurie Mercedes, Toto Wolff, a été extrêmement rapide et n’a pas perdu une seconde pour mentionner la faute aux juges,  ce qui a couté la première place à Vettel. Il a tout de même terminé  deuxième juste devant son coéquipier Leblanc, qui course lui aussi pour l’écurie de Ferrari, et Bottas en quatrième place.

Petit malaise…

Lors de la cérémonie de podium, Vettel a reculé lui-même sa voiture pour la remettre dans le paddock et non à sa place attitrée. Il est ensuite retourné là où les véhicule sont placés pour afficher les première, deuxième et troisième place, pour prendre la pancarte de première place qui était devant la voiture d’Hamilton et l’inter-changer avec sa deuxième place.

Il a ainsi placé la première place devant l’emplacement où Vettel était supposé avoir sa voiture et est tout simplement parti. Inutile de vous décrire le malaise qui s’est installé sur place!

Un geste honorable

Sur le podium, comme le bon gagnant qu’il est, Hamilton a pris Vettel par l’épaule et l’a invité à le rejoindre sur la marche de la première   place. Un geste noble qui a été apprécié par beaucoup de fans. Vettel a cependant remis un pied sur la deuxième place pour laisser son  moment de gloire à Hamilton,  qui a d’ailleurs affirmé qu’il aurait préféré gagner sans avoir eu recours à la pénalité.

Ce terminant à Montréal

Suite à cette course de la F1 qui prend fin à Montréal, Mercedes font subir un blanchissage complet aux autres écuries puisqu’ils ont gagné les sept autres courses, Hamilton avec cinq victoires et Bottas deux.

Ce fût un coup dur pour l’orgueil de Ferrari de n’avoir gagné aucune course jusqu’à présent. Sans pénalité, celle de Montréal aurait été leur première de la saison.

Alors, vous en pensez quoi de cette pénalité? Était-elle été trop salée ou au contraire, justifiée?

Laissez votre avis en commentaire, ça nous intéresse!

Rox Duval

X