This post is also available in: English (Anglais)

Chaque année, cette fameuse question revient toujours : « comment se préparer pour un trackday » ?

J’ai donc décidé de vous concocter un article sur le sujet. Cet été sera votre premier cours sur piste ou votre premier trackday et vous vous demandez comment vous y préparer ?  Débutons par l’équipement requis pour aller sur la piste.

 

Équipement requis sur la piste

Combinaison

Tout d’abord, il vous faut un ensemble une pièce en cuir ou un ensemble deux pièces en cuir qui se connecte avec une fermeture éclair 360°. Certaines pistes acceptent également un ensemble deux pièces en textile s’il peut se connecter avec une fermeture éclair 360˚, c’est à dire qui s’attache tout autour du bas de votre manteau de moto, muni de protections aux épaules, aux coudes, au dos et aux genoux.

Casque

Ensuite, il est nécessaire d’avoir un casque intégral (full face) certifié SNELL ou ECE 22-05. Vérifiez avec le site de la piste quelle année de certification de SNELL Memorial Foundation ils exigent car cela peut changer avec le temps.

Gants

Vos gants doivent être longs et en cuir. Donc oubliez vos gants courts en textile ou cuir car cela n’est pas approprié pour la piste.  Pour être bien protégé, je vous suggère une bonne protection à la paume et une coquille protectrice pour les jointures. Des doigts préformés 3D vous offriront un meilleur confort.

Bottes

Les bottes de moto hautes sont aussi essentielles.  Sans nécessairement avoir des bottes de course, vous pouvez avoir une botte sport Touring en cuir haute. Les bottes pour la « track » sont dispendieuses alors avant d’investir dans un modèle plus sportif, assurez-vous d’aller à la piste plus d’une fois !

 

Protection dorsale

Dépendamment des organisations ou des circuits, la protection dorsale n’est pas toujours obligatoire lors d’un cours d’initiation à la piste. Cependant, elle est obligatoire pour vos « trackday ». D’ailleurs, je la conseille fortement car cela vous protège davantage et aide à prévenir des blessures lombaires.  Veuillez vérifier les exigences requises auprès de chaque organisation.

Vêtements de compressions

Pour compléter le tout, sans être obligatoire, les vêtements de compression à porter sous votre une pièce (ou deux pièces) aide à enfiler ou enlever votre ensemble plus facilement. De plus, il vous garde au frais ou au chaud selon le type de combine que vous avez choisi.

Comment préparer votre moto pour la piste

Vérification  mécanique

En premier lieu, il faut s’assurer que votre moto est en règle, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de souci mécanique. Assurez-vous que votre moto est bien en ordre et que vos freins, ainsi que vos pneus, ont une espérance de vie au-dessus de 50%. Par ailleurs, vos pièces doivent être bien attachées (échappement, carénage, etc.). Vous pouvez utiliser du « loctite » bleu pour sécuriser certains items.  Assurez-vous que votre chaîne et vos pignons sont en bonne condition et que vous n’avez aucune fuite d’huile, liquide à frein ou de liquide de refroidissement.

Le ruban adhésif

Par la suite, lorsque vous avez bien inspecté votre moto, il est temps de mettre du ruban adhésif. Pour une question de sécurité, mettez du ruban sur vos lumières avant et arrière, vos clignotants, vos miroirs (si jamais vous ne les enlevez pas), ainsi que sur les poids de balancement qui se trouvent à l’intérieur de vos roues.  Certaines pistes exigent d’enlever les fusibles reliés à votre lumière avant et arrière afin de ne pas déconcentrer les autres participants. Cette étape évite également que le ruban adhésif surchauffe et soit plus difficile à enlever après votre journée.

Personnellement, je vous conseille d’acheter du ruban adhésif pour le hockey. Celui-ci a la même texture que le ruban adhésif électrique et c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour ne pas avoir de résidus de colle sur les lumières et le carénage.  De plus, évitez le ruban adhésif de type duct tape ou Gorilla tape. Ceux-ci laisseront énormément de résidus difficiles à enlever.

Si cela vous est possible, je vous suggère d’enlever vos miroirs mais si cela n’est pas possible, il faut alors les couvrir de ruban adhésif, tel que mentionné ci-haut.

Avoir son numéro

Ensuite, vous aurez besoin d’un numéro. Que ce soit en vinyle ou un imprimé sur un autocollant, votre numéro devra se retrouver sur le devant de votre moto et sur les côtés de la queue de votre moto.

Si vous êtes pris au dépourvu, vous pouvez faire votre numéro avec du ruban adhésif.

Un conseil : vérifiez avec l’organisation afin de connaitre leurs exigences pour la grosseur des numéros et s’ils le fournissent avec le l’autocollant de votre groupe.

Pour terminer, la majorité des pistes exigent de changer votre liquide de refroidissement pour un qui ne contient pas de glycol.  Parfois, cette étape n’est pas nécessaire pour suivre un cours de formation sur piste. Par contre, il est obligatoire lors des « trackdays ».

Suspension

À cette étape, il est primordial de faire ajuster la suspension de sa moto. Non seulement pour votre type de conduite, mais également pour chaque piste où vous irez.  Cela peut vous éviter un accident malheureux et vous aider à avoir un meilleur contrôle de votre moto.  En général, chaque piste a son spécialiste de la suspension afin de vous aider à avoir le bon réglage pour votre moto.  Ceci est crucial pour votre sécurité malgré le fait que ce n’est pas une obligation de la piste ou de l’organisation.

Quoi apporter

Il est important de se garder bien hydraté, que ce soit une journée chaude ou plus fraîche, car on travaille fort sur la piste. Je vous suggère donc d’apporter de l’eau, de l’eau de noix de coco, du Gatorade et une boisson énergisante.  Je vous conseille aussi d’apporter un diner léger ainsi que de des collations, telles que  des noix et des fruits qui contiennent beaucoup d’eau.

Pour un confort ultime, je vous propose d’apporter des chaises, une glacière pour des breuvages frais et une tente de jardin pour vous reposer et vous protéger du soleil ou de la pluie.

Des outils

Il ne va pas sans dire qu’il est bien pratique d’avoir des outils de base lors de votre journée. Je vous suggère : des clés Allen, des tournevis, des pinces,  un ensemble de douilles avec une clé à cliquet (ratchet). Vérifiez également quels types de visses et boulons vous avez sur vos motos avant de partir afin d’avoir tout ce dont vous avez besoin à portée de la main.

Par ailleurs, assurez-vous d’avoir une jauge pour la pression des pneus ainsi qu’un compresseur à air. Si vous n’avez pas de compresseur, vérifiez si vous connaissez quelqu’un qui en apportera un ou voir avec le vendeur de pneus sur place s’il y a lieu.  Ensuite, apportez une béquille arrière pour vous aider à graisser votre chaîne et une béquille avant, pratiques pour faire de la mécanique. Ces béquilles seront très utiles pour les plus expérimentés d’entre vous qui changent leurs pneus et utilisent des chauffe-pneus (tire warmers). Notez que ceci ne s’applique pas aux débutants !

Finalement, apportez-vous un bidon rempli d’essence ou assurez-vous qu’il y a une pompe à essence à la piste où vous irez.

Vous êtes enfin prêt !

Vous êtes maintenant prêt pour le grand jour ! Voici donc mes dernières recommandations. Je vous suggère d’apporter votre moto sur une remorque afin de faciliter l’apport de vos équipements ainsi que pour une raison de sécurité.

En effet, après une journée à la piste, vous serez très fatigué et serez très content de pouvoir vous asseoir dans un véhicule pour retourner confortablement à votre domicile.

De plus, si jamais vous faites une chute sur la piste, il y a des chances que votre moto ou vous ne soyez pas en état de rouler prudemment pour le retour à la maison.  Si vous n’avez pas de remorque, vous pouvez en louer une très facilement. Veuillez prendre note que ces recommandations s’adressent surtout aux débutants. Dans le cas d’une personne plus expérimentée, il y aurait plusieurs autres choses que vous auriez besoin de prendre en considération. Mais chaque chose en son temps !

Surtout, n’oubliez pas d’avoir bien du plaisir !

Aides mémoires :

Préparation de votre moto :

Mettre du ruban adhésif sur :
Lumière avant
Lumière arrière
Clignotants (avant et arrière)
Miroirs
Poids de balancement dans vos roues
Numéros en vinyle ou en autocollant
Enlever le fusible des lumières
Enlever vos miroirs si possible
Remplacer le liquide refroidissant pour du liquide sans Glycol
Faire ajuster ta suspension en fonction de la piste

Vêtements/ équipements :

1 une pièce en cuir ou 2 pièces en cuir/textile avec fermeture éclair 360°.
Gants de moto longs en cuir
Bottes de moto hautes
Casque de moto intégral (full face) certifié SNELL ou ECE.
Protection dorsale (parfois optionnelle)
 
Optionnel :
Combine de compression
Serviette refroidissante (pour les journées chaudes)
Sandales
Casquette

Quoi apporter

Brevage :
Eau
Eau de noix de coco
Gatorade
Boisson énergisante
Collations
Lunch léger
Outils (Clé Allen, tourne vis, pinces, ensemble de douilles et clé à cliquet, etc.)
Bidon d’essence plein
Jauge de pression des pneus
Compresseur à air
Béquille arrière
Lubrifiant à chaîne
Guenilles
Chaises
Table pliante
Tente de jardin
Glacière

 

Merci

Marianne Beaulieu

A propos de l'auteur

Marianne Beaulieu
Collaboratrice Moto

Articles similaires

X