Sortir de son train-train quotidien!

Le mois de février, pour certaines, rime avec Saint-Valentin. Pour moi, c’est plutôt voyage de motoneige qui résonne automatiquement dans ma tête! Une semaine avec mon beau Polaris, quoi de mieux pour décrocher du train-train quotidien?

Une destination rêvée

Cette année encore, les gars et moi nous nous préparions pour un voyage qui s’annonçait une fois de plus mémorable. Notre destination? La Gaspésie! L’hiver, ce coin de pays devient terrain de jeux incroyable pour les adeptes de neige. Ayant vu ces paysages en été, j’étais d’autant plus excitée de les redécouvrir, mais cette fois, tout blancs!

L’unique but de ce voyage était de s’amuser en famille et entre amis en pratiquant notre passion commune. Même si nous n’avons pas battu de record en termes de kilométrage, notre objectif était de contempler chaque magnifique paysage : les Chics-Chocs, la mer, les éoliennes et le Rocher Percé!

Étant donné que la Gaspésie, ce n’est pas à côté, nous nous sommes rendus en camion jusqu’à Rimouski. C’est à cet endroit que notre aventure de motoneige allait commencer dès le lendemain matin.

Le jour « J » était à nos portes…

7 heures de route, 2 pipis et 1 repas plus tard, nous étions désormais à Rimouski. Puisque notre départ était prévu tôt le lendemain matin, nous devions donc être prêts! Nous avons sorti les motoneiges des remorques et installé nos sacoches sur nos machines! Une fois que tout fut prêt, l’heure de l’apéro avait sonné.  En vue de ce long voyage, il était temps de lever nos verres à notre départ!

C’est donc au bar de l’hôtel Gouverneur que nous avons trinqué à notre semaine de plaisir à venir. Nous avons partagé un super repas au restaurant de l’hôtel et par la suite, c’était l’heure du dodo. Une bonne nuit de sommeil était nécessaire afin d’être en pleine forme pour notre grand départ.

Journal de bord

Dimanche : 254 km, c’est un départ!

Le cadran sonne! Hyper excitée, je me lève d’un seul coup… pas besoin de « snooze »! L’énergie est au rendez-vous! La météo nous annonce des vents de 90km/h, mais bon, ce n’est clairement pas ça qui va nous arrêter! Après un bon déjeuner, le son ronronnant des moteurs de nos «sleds» se fait entendre.

Enfin l’heure du départ, que j’attends est enfin arrivée. C’est donc par un beau dimanche venteux que nous avons entrepris notre grande aventure.

Direction, Ste-Anne-des-Monts

Les premiers kilomètres furent ardus pour moi! Étant donné mon poids plume, je vous jure que je «partais au vent» dans les champs que nous devions traverser! C’est à ce moment que je vis ma première éolienne. Quelle gigantesque source d’énergie. C’est fou à quel point ces structures semblent petites vu de loin. Mais une fois tout près, ça en bouche un coin!

Les sentiers étaient tous tapés, ce qui rendait l’expérience encore plus agréable.  Nous sommes arrivés au Motel À la brunante où nous avions réservé nos chambres pour la nuit. Le motel avait un style plutôt vieillot, mais il était très propre!

Mon estomac criait famine… c’était donc signe que l’heure du souper était arrivée. Nous nous sommes rendus au chaleureux restaurant La Broue dans l’Toupet qui se trouvait juste à côté de notre motel. FANTASTIQUE! Le service était digne des grands restaurants. La nourriture était impeccable et l’ambiance très chaleureuse. C’est à la suite de plusieurs fous rires que nous quittions pour le pays des rêves!

Lundi : 330 km, direction Gaspé!

Aujourd’hui, nous sommes partis en direction de Gaspé. Les pistes étaient fabuleuses et des montagnes «en veux-tu, en v’là»! Elles s’enchainaient une après l’autre. Au sommet de chacune d’elles, nous pouvions admirer des paysages à couper le souffle.

Cependant, les grands vents toujours présents, embrouillaient la vue puisque la neige posée sur les arbres virevoltait de tout bord, tout côté. Nous avons quand même pu apercevoir des panoramas extraordinaires qui resteront gravés dans ma mémoire.

C’est à travers ces montagnes que nous arrivions dans le petit village de Mont-Saint-Pierre où nous nous arrêtions pour diner. Le restaurant Le Délice est situé directement devant le fleuve, mais j’avoue ne pas l’avoir vu étant donné les folles rafales! Selon les photos, c’est hyper beau quand on voit quelque chose!

Après avoir rempli nos estomacs, nous avons continué notre route en passant par Murdochville. Nous avons fait un court arrêt au musée de la motoneige. Par la suite, rien de mieux que de conduire sur le fameux Piston Alley qui porte très bien son nom!

Finalement, nous sommes arrivés à Gaspé tout juste après la tombée de la nuit. Nous avons mangé et dormis au motel Adams. Un endroit chaleureux et une fois de plus, très propres.

Mardi : 229 km, Percé une ville au cœur de la découverte!

Enfin, la journée que j’attendais avec impatience! Celle où nous allions pouvoir admirer cet incroyable Rocher Percé. Ce fut une petite journée côté kilométrage, mais j’en étais bien contente. Cela nous permit d’arrêter à plusieurs points de vue dans le but d’admirer les paysages incroyables. La « kid kodak » que je suis a pris des centaines de clichés de ce gros caillou! (Non mais tant qu’à être là!)

Le vent des jours précédents était tombé laissant place à un soleil radieux. Tout était simplement parfait. Le chemin qui nous menait vers le Rocher nous permettait de voir la mer. Mon souffle fut coupé devant la grandeur et la beauté de cette «statue» de roche.

Nous sommes arrêtés manger à La table à Rolland où l’accueil de nos hôtes fut chaleureux. J’ai adoré parler avec ces gens si accueillants et remplis d’anecdotes.

Après un excellent repas, nous avons repris la route vers Chandler, où nous avons séjourné au motel du même nom. En soirée, ma mère nous a contactés pour nous annoncer qu’une tempête s’annonçait pour le lendemain! En Gaspésie, on ne sait jamais à quoi s’attendre.. Parfois, les routes ferment à cause des gigantesques lames de neige ou de la visibilité réduite, voire nulle. Une seule chose à faire, attendre au lendemain afin de voir l’amplitude de cette tempête!

Mercredi : 227 km, a-t-il neigé?

Coucou Gen, c’est l’heure de se réveiller! Mon premier réflex fut de regarder par la fenêtre pour constater… que rien du tout n’avait changé! Pas un seul flocon ne s’était déposé sur ma belle bête! Eh bien, la chance nous souriait une fois de plus!

Afin d’éviter la possible tempête, il n’était pas question de s’attarder au déjeuner! Allez hop, j’embarquai sur ma monture et direction Carleton-sur-Mer. Toutefois, plus nous avancions, plus la neige était présente.

Par la suite, nous nous sommes arrêtés au Club de Motoneiges Bonaventure où une gente dame nous concocta un très bon repas. Les sentiers étaient magnifiques grâce à toute la neige qui s’y était déposée durant l’après-midi!

Subséquemment, nous avons croisé une bonne dizaine de chevreuils qui nous indiquèrent le chemin du Motel la Belle Plage. Le service que nous avons eu dès notre arrivée fut simplement impeccable et les chambres l’étaient tout autant! Ce fut sans aucun doute mon coup de coeur de ce voyage!

Jeudi : 242 km, une vue à couper le souffle…

Durant la planification de ce voyage, j’avais constaté que tout près de notre hôtel se trouvait l’Oratoire de Notre-Dame-du-Mont-St-Joseph. J’avais tellement envie d’aller voir ce qui se cachait au sommet de cette montagne. Malheureusement, avec la tempête qui battait encore son plein, j’étais inquiète que nous ne puissions pas admirer la vue.

Cependant, rendu en haut, le soleil fit son entrée pour laisser place à des paysages merveilleux. Une fois mes photos prises, nous avons repris la route vers Amqui où nous avons séjourné à l’hôtel des Ambassadeurs.

Vendredi : 156 km, notre dernière journée!

Déjà notre dernière journée… J’étais nostalgique de tous ces beaux moments passés avec des gens merveilleux dans un cadre paradisiaque. La journée était ensoleillée et nous nous promenions à travers une forêt enneigée. J’ai vu des tas d’éoliennes au cours de mon voyage, mais cette fois-ci, je les admirais de vraiment très près. C’était juste incroyable d’être au milieu de ce champ d’éoliennes et d’entendre le vent pousser les palmes… Je me sentais si petite!

 

Une fois arrivée à notre point de départ, j’avais simplement envie de continuer à conduire encore et encore. Mais toute bonne chose a une fin!

Je troque maintenant mon parfum aux effluves de gaz pour une bonne douche et hop, les vêtements à la buanderie!

Si j’ai réussi à vous donner l’envie de découvrir la belle région de la Gaspésie, rendez-vous sur le site de Tourisme Gaspésie. Celui-ci vous offre une carte détaillée avec plusieurs trajets de différentes longueurs vous permettant de visiter la Gaspésie comme vous le désirez!

Mes coups de coeur:

Hôtel Gouverneur, Rimouski

La Broue dans l’Toupet, Ste-Anne-des-Monts

La Table à Rolland, Percé

Motel La Belle Plage, Carleton-sur-Mer

 

Merci Papa, Norm, Gab et Steph d’avoir encore une fois fait de mon voyage un souvenir magique. J’ai déjà hâte à notre prochain voyage!

Gen K.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X